UN HÉRITAGE DÉCALÉ

Fondée en 2014 par Camille Omerin, Maison Père conçoit la mode comme un vestiaire empreint d’héritage.

La maison s'attache aux notions de transmission, d'élégance et de confort. Maison Père traduit avec féminité un héritage masculin qu'un père lègue à sa fille.

Maison Père symbolise cet héritage assumé et décomplexé, cette identité décalée, qui se joue des codes. Les collections sont des histoires à raconter, comme un reflet des personnages de Wes Anderson.







LE GOÛT DU DETAIL

La touche Maison Père : le détail. Plumes, fourrures, broderies, bi-matières, dentelles et passementeries forcent la distinction et sont autant de particularités distillées au fil des collections.

Choisies avec le plus grand soin par Camille Omerin, les matières sont un précieux patrimoine, sans cesse réinventé au gré des inspirations de la créatrice.







L'UNIVERS MAISON PÈRE

La décoration et l’univers de la Maison sont au coeur de l'ADN de notre marque. Passionnée de décoration d’intérieur, Camille aime chiner aux puces, retapisser des assises, repeindre des meubles vintage.

C’est cette atmosphère chaleureuse, nourrie de références intemporelles et contemporaines, que Maison Père transmet avec sincérité à travers ses créations.

Les lieux emblématiques de la marque tels que la boutique, le showroom Parisien ou encore le pop-up du Bon Marché, sont autant de Maisons qui subliment nos créations.





LA BOUTIQUE MAISON PÈRE

Maison Père a ouvert sa première boutique en Décembre 2016 au cœur du quartier Saint Honoré.

Cette boutique a été conçue comme un écrin, savant mélange de matières et de détails atypiques. Pièces vintages et panneaux peints à la main viennent réchauffer une atmosphère unique, où le blanc et le rouge

règnent en maîtres.





LES RACINES

Après de nombreuses expériences dans le luxe (Balmain, Lanvin, Chanel, Chloé), Camille Omerin a créé Maison Père en 2014.

Une évidence pour cette passionnée a qui le père a transmis le goût d'entreprendre. Camille aime la période Art Déco, New York, Florence, Romy Schneider, le rouge, bronzer l'été, Mad Men, Philip Johnson,

les miroirs anciens, les vieux magazines ELLE, Frida Kahlo, Wes Anderson, les broderies et le spritz.